navigation

Les correspondants défense

La mise en place des correspondants défense traduit une volonté des pouvoirs publics de mettre la défense au coeur de la cité et de permettre ainsi, à chaque citoyen, d’être mieux sensibilisé à “l’esprit de défense”.  Pour cela, la désignation d’un élu municipal est apparu comme un moyen pertinent d’assurer une relation fondamentale et légitime entre la société et les forces armées. 

À cette adhésion des municipalités répond un soutien actif de la préfecture, du Délégué Militaire  Départemental et des autorités militaires locales qui participent, dans le départements, aux initiatives permettant aux correspondants défense la mise en oeuvre d’actions locales spécifiques. 

Le guide des correspondants défense en téléchargement :

guidecorespondant.gif

Le quid des correspondants défense 

1- Comment sont désignés les correspondants défense ? 

Il appartient à chaque commune de procéder à la désignation d’un correspondant défense parmi les membres du conseil municipal selon les règles démocratiques en vigueur. 

2- Le mode de désignation des correspondants défense répond-il à des règles particulières ? 

Aucune règle précise n’a été édictée de manière à permettre à chacune des municipalités de procéder à cette désignation de la manière la plus adaptée à sa situation particulière. 

3- Le correspondant défense doit-il obligatoirement faire partie du conseil municipal ? 

Seuls les élus peuvent être désignés correspondants défense. Ils peuvent néanmoins se faire assister dans leur mision par un administré dont les connaissances ou l’expérience en matière de Défense leur seront utiles. 

4- Pourquoi faut-il nécessairement être élu pour pouvoir être désigné correspondant défense ?   

Cette désignation ne doit pouvoir donner lieu à contestation de la part des administrés. En outre, les correspondants défense seront amenés à être en relation avec les autorités civiles et militaires de leur département et de leur région. En tant que représentants de leur commune, ils devront nécessairement remplir un mandat électif. 

5- Le maire d’une commune peut-il être désigné correspondant défense ? 

Ce cas de figure est tout à fait envisageable, notamment dans les communes dont la population est peu nombreuse et dont le conseil municipal est restreint. 

6- Quelles sont les missions dévolues aux correspondants défense ? 

Les correspondants défense remplissent en premier lieu une mission d’information et de sensibilisation des administrés de leur commune aux questions de défense. Ils sont également les interlocuteurs privilégiés des autorités civiles et militaires du département et de la région. 

7- Dans quels domaines leur mission d’information s’exerce-t-elle ? 

Le premier domaine concerne le parcours de citoyenneté qui comprend l’enseignement de défense à l’école, le recensement et la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD) ; Le deuxième domaine concerne les activités de défense  avec le volontariat, les préparations militaires et la  réserve militaire ; Le troisième domaine concerne le devoir de mémoire et la reconnaissance. 

8 – Quels sont les interlocuteurs des correspondants défense ? 

Les interlocuteurs immédiats des correspondants défense se situent au niveau de chaque département. Il s’agit de la préfecture et de la délégation militaire départementale. Les correspondants défense trouveront également des interlocuteurs au niveau des commandements militaires régionaux. Ils pourront, en  outre, contacter les bureaux et centres du service national pour toute question relative au recensement obligatoire à 16 ans ou aux modalités de la JAPD. 

9- Que vont apporter tous ces interlocuteurs aux correspondants défense ? 

En premier lieu, de l’information pour permettre aux correspondants défense d’être en mesure de la relayer auprès de leurs administrés. En second lieu, une “culture défense “, en les associant, autant que possible, aux conférences, réunions ou sessions d’information ouvertes au public. En troisième lieu, leur soutien, en prenant part à des actions de sensibilisation au profit des administrés. 

10- Quels sont les textes officiels qui ont présidé à la désignation des correspondants défenses au sein des communes ? 

Quatre circulaires (26 octobre 2001, 18 février 2002, 16 juillet 2003, 27 janvier 2004) ont été adressées à Mesdames et Messieurs les préfets pour leur demander de prendre les mesures d’information nécessaires auprès des communes de leur département afin que les maires réunissent en délibération leur conseil municipal pour procéder à la désignation d’un conseiller municipal en charge des questions de défense. Une instruction datée du 24 avril 2002 précise les missions des correspondants défense en matière de sensibilisation de nos concitoyens aux impératifs de défense. Une lettre adressée par le ministre à chaque correspondant défense le 24 octobre 2002 a, par la suite, renforcé ce dispositif. 

11- De la documentation a-t-elle été adressée aux correspondants défense ? 

Au niveau national, un document de synthèse de la loi de programmation 2003-2008, accompagnant la lettre du ministre a été adressé, en octobre 2002, aux 12 000 noms répertoriés à cette date. En janvier dernier, les correspondants défense ont reçu le calendrier des activité 2004 avec les voeux du ministre. Plus récemment, le magazine d’information Armée d’Aujourd’hui, nouvelle formule, a été envoyé aux maires des 36 000 communes de France. Au niveau local, les préfets et les délégués militaires départementaux, selon leur propre initiative, informent régulièrement les correspondants défense de leur département. 

12- Où trouve-t-on, actuellement, les informations émanant du ministère de la défense ? 

Essentiellement sur le site internet du ministère de la défense : www. defense.gouv.fr et sur l’espace spécialement dédié aux correspondants défense : www.defense.gouv.fr/correspondef 

Madonna World |
découvrons l'univers |
TOUS ENSEMBLES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SFR SERVICE CLIENT AUX ABON...
| Virons mieux virons mobile
| tlemcendz